logo_medical_training.png

Hello

Bref, vous avez tout essayé et votre cheval ne se laisse pas faire pour son vaccin!
Ni pour son vermifuge 
d'ailleurs...

Patience, carottes, ... La surprise peut-être? La force??

Rien n'y fait.
Vous êtes désespéré et vous êtes même gêné? Votre vétérinaire ne souhaite peut-être plus venir pour votre cheval? Il perd du temps, il prend trop de risques pour ne pas pouvoir faire son travail au final. Votre cheval reste en souffrance ou alors il reste l'option de l'endormir. Mais cette option n'est pas une solution à long terme.
Peut-être que votre cheval n'est pas encore à ce stade mais il est urgent d'agir avant qu'il n'y soit!

Intervention
 


Stages

Formation certifiante entraineur aux soins participatifs des équidés

croissance

Ce n'est pas un mythe, beaucoup de chevaux réagissent lors des soins vétérinaires, les accidents ne sont pas rares. Pourtant, les vétérinaires en collaboration avec les entraineurs soignent aussi d'autres gros animaux: les orques, les hyènes, les bisons, les loups, ... c'est tout à fait possible sans les endormir et en liberté!


Les techniques d'approche/retrait combinées et clicker training sont de subtiles méthodes et d'une efficacité remarquable.

Différente applications d'interventions:

  • nettoyage d'une plaie;

  • injection intraveineuse et intramusculaire;

  • prise des pieds et soin de maréchalerie;

  • spray, douche, ...;

  • administration d'un vermifuge par voie orale;

  • application d'un thermomètre;

  • soins aux yeux;

  • changement de pansement;

  • désensibilisation à la tondeuse;

  • immobilité;

  • ...


Utilisé dans les zoos depuis longtemps déjà, l'entrainement aux soins participatif (Médical Training)

est un outil que les propriétaires de chevaux peuvent mettre en place dès le plus jeune âge du cheval pour:

  • faciliter les futures interventions du vétérinaire;

  • éviter les accidents pour vous, pour le vétérinaire, pour le cheval lui-même et les dégâts matériels;

  • gagner du temps;

  • éviter de traumatiser le cheval;

  • le rendre acteur dans la situation et non victime.

La question du temps ne se pose plus. En prendre pour en gagner.

Evidemment la plasticité cognitive et l'intensité du traumatisme du cheval

peuvent jouer sur le temps d'acquisition du comportement favorable au soins.

Comment procéder?

Dans quels cas?

Comment évaluer si le cheval adhère dans la méthode rapidement ou si il faudra plusieurs séances?

 

Parlons-en!